EN HAUT
23 Sep

Celle qui tourne la page #6

IMG_20150923_213056_Fotor

Madame Bovary de Gustave FLAUBERT

Je n’ai lu qu’un livre cet été, mais quel livre! Un classique de la littérature française s’il en est: Madame Bovary de Gustave Flaubert. J’avais découvert cet auteur avec L’Éducation Sentimentale, une oeuvre que j’avais appréciée. C’est encore d’amour dont il est question avec Madame Bovary. J’adore le cadre spatio temporel de ce genre de romans (que l’on peut retrouver chez Maupassant) : la campagne normande du 19e siècle.

Au tout début du roman, c’est M. Bovary – Charles – que l’on découvre: ses études, son installation en tant que médecin de campagne et son premier mariage. En effet, c’est en seconde noce qu’il épouse Emma, qui deviendra la célèbre Madame Bovary.

Jeune fille, Emma rêvait de l’amour passionnel et inconditionnel qu’elle côtoyait dans les romans. La réalité lui livre un autre visage du mariage et elle a du mal à s’y résigner… Le livre relate la progression d’un couple et illustre le fait que parfois, le temps de la séduction est meilleur que celui de l’amour lui-même et qu’une passion naissante laisse inexorablement place à une déception.

J’ai aimé ce livre parce qu’au fur et à mesure où l’on découvre qu’un amour n’est jamais acquis, nos sentiments envers les personnages évoluent parallèlement. Charles et Emma sont des amoureux timides et attachants au début de leur relation puis Emma s’ennuie et on la comprend… Charles – tout médecin qu’il est – semble un peu benêt et finalement, j’ai retrouvé de la tendresse pour lui dans la dernière partie du roman, quand les péripéties d’Emma tournent au ridicule. En effet, elle ne peut s’empêcher de dépenser des fortunes en vêtements quand elle ne s’amourache pas d’autres hommes… Si la fin du roman prend la tournure tragique que l’on sent “monter” petit à petit, il  y a pourtant des moments assez cocasses!

Évidemment le style est magnifique et, les personnages, décrits à la perfection. Flaubert rend chaque scène vivante dans le visuel, les impressions, voire les non dits. Si vous ne le connaissez pas encore, je vous recommande ce classique!

Si toutefois vous n’êtes pas tout à fait convaincus par mon résumé, celui de Jean Rochefort sera peut-être plus parlant!!! (mais attention, il dévoile TOUT)

 

emeline
Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire