EN HAUT
25 Nov

Celle qui se fait une toile #8

nous trois ou rien

Nous trois ou rien de et avec Kheiron

De retour sur le blog, je suis ravie de vous parler du dernier film que j’ai vu : Nous trois ou rien.

J’en avais entendu parler dans l’émission de Laurent Ruquier, On n’est pas couché, il y a quelques semaines et je me suis tout de suite sentie attirée par l’histoire et charmée par le casting (Zabou, Darmon, Astier…). Il était évident pour moi d’aller le voir en salle.

J’avoue ne pas bien connaître Kheiron – réalisateur et rôle principal du film. En fait il a été révélé par la série Bref! Il me semblait bien que son visage me disait quelque chose…

Dans ce film il raconte l’histoire de sa famille, iranienne, et plus particulièrement celle de ses parents qui ont fui leur pays pour venir s’installer en France. Kheiron joue donc le rôle de son propre père et sa mère est incarnée par Leila Beikhti. L’histoire débute dans les années 1970, sous le règne du dernier Shah d’Iran, et se déroule jusqu’à nos jours.

Ce n’est pas un film dramatique : je me souviens avoir beaucoup souri et il y a des moments vraiment drôles. Mais il y a également de l’émotion. La scène la plus touchante (comprenez : là où j’ai versé ma petite larme) est selon moi celle où deux personnages sont au téléphone mais ne se parlent pas. Il se dégage tellement de choses de ce silence! J’ai trouvé ça très intense. Bravo Kheiron!

En résumé, j’ai beaucoup aimé ce film. J’ai adoré l’histoire (je ne veux pas vous en dire trop!) et savoir qu’elle est vraie renforce l’admiration que l’on peut avoir envers les personnages. Ils sont courageux, touchant et infiniment altruistes. Énormément de thèmes sont abordés en toute simplicité. C’est un beau film français, courez-y ; vous passerez un bon moment!

Si vous ne me croyez pas sur parole, laissez-vous convaincre par la bande-annonce:

emeline
Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire