EN HAUT
27 Août

Celle qui se démaquille #2

démaquillants photo Une

 

Vous vous souvenez peut-être de mes hésitations quant au choix d’un nouveau démaquillant lors de mon dernier post « routine ». J’ai essayé plusieurs produits ces derniers mois; en fait, j’ai testé trois nouveaux démaquillants et redonné une chance à un quatrième. Après avoir utilisé chaque produit à plusieurs reprises je vous livre mon verdict !

J’ai effectué mes tests sur le même maquillage, c’est-à-dire mon make-up de tous les jours: fond de teint minéral, blush crème et mascara non waterproof. Notez que je fais toujours suivre mon démaquillage d’un nettoyant moussant doux, suivant le principe du millefeuille (ou layering) dont je vous ai déjà parlé ici.

 

Lait démaquillant fraîcheur – Payot

lait démaquillant Payot

 

Je n’avais pas utilisé de lait démaquillant depuis des années ! Cela fait un moment maintenant que je ne jure que par l’huile et je soupçonne toujours les laits de ne pas être assez performants voire inadaptés à ma peau capricieuse. Il m’a été offert par une amie qui pensait acheter un nettoyant et non un démaquillant. J’ai été ravie d’hériter d’un produit neuf d’une aussi belle marque que j’ai donc pu, par la même occasion, tester pour la première fois.

Verdict : je dois avouer qu’il démaquille bien mais il faut quand même plusieurs pompes et non la « noisette » mentionnée sur le produit. Les recommandations au dos du flacon me semblent en effet inadaptées, notamment en ce qui concerne l’absence de rinçage. Impossible pour moi de garder les résidus de lait sur le visage… Le packaging est très résistant, on peut l’emmener en vacances sans risque! La texture est agréable mais j’ai été légèrement déçue par l’odeur de cosmétique qui se veut chic mais qui est en réalité un peu désuète – mais tout à fait supportable.  Si vous êtes adeptes du lait démaquillant vous l’aimerez sûrement. Personnellement, je terminerai le flacon sans problème, sans doute cet hiver en raison de sa texture réconfortante. J’ai même envie de tester d’autres produits de la marque!

 

 

Huile démaquillante anti-âge bio Précieux Argan – So’Bio etic

huile démaquillante précieux argan so bio etic

 

J’ai profité d’une réduction de -30% sur toute la boutique Léa Nature pour faire le plein de soins bio à petits prix. Il s’agit de la seule huile démaquillante de l’e-shop et je n’en avais jamais entendu parler.

 

Verdict : la texture est très, très épaisse (je n’ai jamais vu une huile démaquillante aussi épaisse), j’ai prélevé plusieurs fois du produit car j’avais dû mal à la travailler mais elle a l’avantage de ne pas couler et permet un massage très efficace du visage. Autre point fort, son odeur!

 

 

Gant – Glov Hydro Démaquillage

Glov

glov 2

 

C’est le produit le plus « révolutionnaire » de ce comparatif. Vous en avez peut-être déjà entendu parler ? Un gant qui démaquille sans aucun produit mais uniquement avec de l’eau – digne du Téléshopping, non? J’étais évidemment sceptique mais même Hélène a testé et approuvé !

Je louchais dessus à chaque passage chez Monoprix (assez souvent, donc) et j’ai finalement cédé à l’appel d’une offre à -20%.

 

Verdict : je m’en doutais un peu, pas de coup de cœur… Il démaquille correctement, je dois le reconnaître; j’ai passé un coton d’eau micellaire sur mon visage par la suite et il était pratiquement blanc. Cependant, sans le confort et l’odeur d’un produit de démaquillage, le plaisir de ce petit rituel du soir est méchamment altéré. En outre, je trouve la texture du gant, une fois mouillé, assez bizarre au contact de la main (mais pas vraiment gênante sur le visage) et il faut quand même bien insister, sans frotter trop fort non plus, pour que le maquillage parte.

Il pourrait être super pratique, notamment pour les vacances : pas besoin de produit, juste un gant, soit un gain de poids et de place dans la valise. Le hic, c’est qu’il faut bien sûr nettoyer le gant après chaque utilisation et à la main car il ne passe pas en machine. Personnellement, j’ai utilisé du « savon d’Alep » liquide déjà vu ici ; il se nettoie très bien et assez vite mais il faut ensuite le faire sécher ce qui prend un peu de temps ! Alors, s’il faut de toute façon emporter un flacon, autant opter pour un bon démaquillant, non ?

Ce n’est pas un mauvais produit, je pense l’utiliser de temps à autres si je suis peu maquillée et très pressée mais il n’a pas révolutionné ma conception du démaquillage : l’huile reste pour moi la solution la plus efficace et la plus agréable.

 

 

Huile démaquillante Deep Cleansing Oil – DHC

deep cleansing oil DHC

 

Je l’avais déjà testée aux prémices du démaquillage à l’huile, quand on en trouvait… nulle part, sauf celle-ci vendue uniquement chez Douglas à l’époque (et quelques autres sur internet). Malgré une bonne efficacité, ce ne fut pas le coup de cœur et je ne l’avais jamais rachetée jusqu’à récemment.

Verdict : toujours aussi efficace, elle ne pique pas les yeux et sa texture est épaisse, ce qui permet de bien se masser mais c’est avec son odeur d’huile d’olive que je n’accroche pas trop. Côté packaging, rien à redire, le flacon pompe est pratique et transparent, on sait où on en est ! Si vous cherchez une bonne huile démaquillante et que vous n’aimez pas les odeurs trop girly, je vous la recommande ! Je l’ai trouvée à un prix très intéressant sur Feelunique où il y a régulièrement des offres.

Les photos parlent d’elles-mêmes, c’est l’huile DHC que j’utilise le plus souvent, vous la retrouverez bientôt dans mes produits terminés! 😉

 

 

Voilà pour ce petit comparatif. Malgré mon addiction aux huiles démaquillantes, je m’ouvre (un peu) à d’autres méthodes de démaquillage qui sont également efficaces mais peut-être pas autant adaptées à ma peau que l’huile qui reste pour moi un must-have!

 

emeline
Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire