EN HAUT
26 Jan

Celle qui ose le ROUGE

k4n2p6hs

Après une absence imprévue – de celle qui vous alite avec du coca sans bulle- j’ai enfin retrouvé la possibilité de bloguer. Pour casser un peu avec la grisaille ambiante, je vais vous parler de couleur et surtout, comme vous l’avez compris, du rouge… le rouge à lèvres bien sûr. En abrégé sur la facebookblogosphère : le RAL.

Le rouge à lèvres, qui n’est d’ailleurs pas forcément rouge, est bien souvent le premier produit de maquillage auquel on accède. Evidemment, les mamans bienveillantes nous laissent y aller crescendo : pour ma part j’ai commencé avec le stick Labello teinté. Vous vous en souvenez?

http://www.polyvore.com/cgi/img-thing?.out=jpg&size=l&tid=13847397

 

Mais mon premier rouge à lèvres, que j’ai finalement eu assez jeune car avant mes 10 ans, était de la marque Yves Rocher et avec ma mère nous l’avions commandé par correspondance – so 90’s ! J’adorais son odeur « fruits des bois »: il s’agissait d’un bâton tout fin, d’un joli rose qui tirait sur le violet. Introuvable aujourd’hui, il me semble que la couleur ressemblait un peu au Up The Amp de chez MAC (toute proportion gardée, je ne compare évidemment pas un RAL de maquilleur pro à un bâton pour fillette de chez Yves Rocher).

http://www.planetapink.com.br/product_images/y/batom_mac_up_the_amp2__06231.jpg

Depuis j’ai eu des dizaines de rouges à lèvres, gloss, encres à lèvres… et j’aime toujours les Labello teintés (celui à la fraise est top !). Mais au final je n’en portais pas tant que ça jusqu’à récemment. Ma routine make-up quotidienne est assez simple : je mise surtout sur le teint et je ne sors pas sans mascara.

Mais je ne me maquille pas les yeux et les lèvres à fond systématiquement ET SURTOUT PAS LES DEUX EN MÊME TEMPS. Cela fait des années qu’on entend les recommandations des maquilleurs pro : soit les yeux, soit les lèvres… et pourtant le syndrome Geneviève De Fontenay persiste à chaque coin de rue !

genevieve-de-fontenay

 

Ok je veux bien faire une petite concession – je suis dans un bon jour – on peut maquiller les deux si on le fait extrêmement lé-gè-re-ment. Par exemple : une ombre à paupière champagne très discrète juste pour illuminer le regard et ne pas avoir l’air malade avec un RAL pas trop flashy, c’est bon !

 

En conclusion : je prône le « soit l’un soit l’autre » mais le timing serré du matin fait que bien souvent je ne me consacre à aucun des deux ! Jusqu’à encore récemment, quand j’avais le temps, je choisissais plutôt de maquiller les yeux : une ombre appliquée au pinceau ou un trait d’eye-liner ; ça reste sobre et tient en principe toute la journée. Avec le RAL, j’avais toujours peur que ça fasse « too much », surtout sur une blonde alors qu’un beau rouge va à ravir à une brune et est juste parfait sur une peau noire.

 

Mais il y a environ deux ans, j’ai été attirée aux Galeries par les Feutres à lèvres Maybelline ; oui, oui c’était à la mode en 2012… Le résultat est pas mal :

http://www.destockagedesmarques.fr/img/p/1/5/6/7/1567-large_default.jpg   http://i2.cdscdn.com/pdt2/1/0/2/1/700x700/gem3600530682102/rw/feutre-a-levres-color-sensational-maybelline-180.jpg

–          l’application est facile

–          aucun effet de matière

–          la tenue est bonne

–          la couleur est modulable pour un effet naturel ou plus prononcé

–          l’odeur est exquise (si, c’est important pour un truc qui va sur les lèvres)

–          ils ne dessèchent pas les lèvres (bon, ils ne les hydratent pas non plus)

–          et avantage non négligeable : pas de débordement sur les dents possible !

 

Puis avec la déferlante Kiko sur notre pays, je n’ai pas pu résister ; même Hélène de Mon Blog De Fille disait que cette marque italienne à petits prix est géniale. Je me suis tournée vers un rouge à lèvres au packaging dérourant mais à la teinte agréable appelée Peach Rose. Le choix d’une couleur nude me garantit la discrétion mais pour l’effet bonne mine, on repassera !

 

Je suis donc allée un peu plus loin au printemps dernier quand la couleur à la mode, et qui l’est d’ailleurs restée tout l’été, était le corail. J’ai alors jeté mon dévolu sur le Creamy Lip Gloss de chez Kiko teinte Pearly Corail – une sorte d’imitation du Chubby Stick de chez Clinique.

Un immense merci à Fanny, qui partage avec sa soeur Nath le blog Juste Sublime, qui m’a autorisée à publier cette jolie photo :

lipgloss kiko

–          la couleur est super jolie

–          il ne dessèche pas les lèvres

–          la couleur est modulable

–          la tenue est juste correcte

–          le packaging est sympa

 

 

Et puis, en septembre dernier, grands bouleversements : changement de ville et de boulot. J’avais envie de prolonger le renouveau et de tenter le RAL rouge. N’étant pas sûre du résultat, il était hors de question d’investir 30€ dans un rouge à lèvre de luxe. Je me suis donc tournée vers le RAL Corail de chez Yves Rocher :

RAL YR corail

 

–          Jolie couleur

–        La pigmentation n’est pas exceptionnelle mais comme je « débutais » avec le rouge cela ne me dérangeait pas

–          la tenue est juste correcte

 

Finalement l’expérience s’est révélée positive alors j’ai voulu passer au vrai rouge. Chez Sephora, une vendeuse m’a conseillée la gamme Color Riche Intense de chez L’Oréal. Je suis repartie avec le n°377 Perfect Red et je suis ravie de mon achat :

–          couleur superbe

–          bonne tenue

–          odeur agréable

–          packaging sympa

 http://static1.get-the-look.fr/news_products/3/43/@/151-rouge-a-levres-200x200-4fa26548de0a1.jpg

Par ces tristes journées d’hiver, ce rouge me donne bonne mine et j’ai été complimentée à plusieurs reprises sur la couleur et le fait qu’elle me va bien au teint!

 

En résumé, le rouge va aussi aux blondes!

puzzle rouge

 

Si comme moi vous hésitez : OSEZ !

 

emeline
Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire