Celle qui est vernie #2

 
 
 
 
 
Je reviens aujourd’hui vous parler d’une manucure semi-permanente que j’adore : la méthode Sopolish lancée par la marque Pronails.

Il y a encore un an, je n’avais jamais fait de manucure professionnelle ; c’est à l’occasion de mon mariage que j’ai sorti le porte-monnaie sauté le pas. 

J’ai testé le semi-permanent classique dans un salon réputé à Nantes et catastrophe : le résultat impeccable n’a même pas tenu une semaine (tu es bien contente d’avoir payé 35 euros…). La contrainte de la dépose a achevé de me convaincre que cette méthode n’était pas faite pour moi. 

Je me mariais à plusieurs centaines de kilomètres de Nantes, je n’avais pas l’occasion de tester des manucures proches du lieu de la cérémonie et je partais en vacances juste après mon mariage. Je devais trouver une manucure de qualité que je puisse faire à Nantes quelques jours avant mon mariage et sans contrainte de dépose.

La méthode Sopolish a été une révélation ! Avant d’appliquer le vernis, on pose un film transparent très fin sur l’ongle (un peu comme du ruban adhésif) et le vernis est appliqué par-dessus. 

J’avais opté pour une couleur nude pour mon mariage puis pour un rouge vif lors des fêtes de fin d’année. J’étais ravie du résultat et de la longévité de la manucure dans les deux cas. Je précise que je fais tout de même attention à porter des gants si je fais des travaux ménagers (ce n’est pas du tout naturel au début mais maintenant je ne sais plus faire sans, même quand je ne porte pas de vernis). 

 
la manucure pour mon mariage

 
La manucure est canon pendant quinze jours mais on peut tenir plus longtemps ; les micro défauts qui apparaissent au fil du temps ne sont finalement visibles que pour la personne qui porte le vernis. Le plus gênant esthétiquement, au final, c’est la repousse de l’ongle.
 

                                                                       première semaine de manucure

 
 

        manucure après trois semaines
(j’ai tenu au maximum pour vous faire la photo ci-dessus !!!)
 

Pas besoin de prendre RDV pour ôter le vernis : on retire soi-même cette couche fine, et le vernis qui se trouve par dessus, comme un autocollant. C’est ce qu’on appelle une manucure en « peel off ». 

Je trouve cette manucure facile à retirer, on peut s’aider d’un bâton de buis pour pousser le vernis, si besoin. 

 

 

 
Ensuite l’ongle a un aspect un peu sec, mais je le trouve moins abîmé qu’après un semi-permanent classique. Je me lave soigneusement les ongles et j’applique une bonne crème pour les mains, ce qui fait disparaître cet aspect desséché. Je laisse mes ongles « respirer » pendant un jour ou deux, puis si besoin, j’applique un vernis-soin de chez Mavala par exemple. 
 
Je fais ma manucure Sopolish dans le salon Dessange qui est situé rue du Calvaire à Nantes (le salon rue de la Paix ne propose que des manucures classiques). Niveau tarif, je paie 42 euros ; j’ai déjà testé un salon un peu moins cher mais la qualité de prestation n’était pas la même. Je vous recommande cette adresse, demandez Laëtitia !

 

Bonne semaine !

Laisser un commentaire