EN HAUT
2 Fév

Celle qui a visité l’Abbaye Royale de Fontevraud

 

En revenant de mon week-end à Tours, je suis allée visiter l’Abbaye Royale de Fontevraud.
 
 
 
 
Je m’attendais naïvement à visiter simplement un cloître et une chapelle. Au final je suis restée 2h30!

Il y a effectivement un cloître, que j’ai trouvé très beau!
 

 
J’ai également pu visiter les parties du bâtiment qui servaient de réfectoire, de dortoir, de cuisine et une chapelle dotée d’une crypte. Je pense que la visite peut plaire à tout le monde: certes il s’agit d’un bâtiment religieux mais son histoire est très intéressante. C’est aussi un bâtiment historique!
 

J’ai adoré la façon dont les technologies modernes ont parfaitement été insérées dans ce lieu sans le dénaturer. L’histoire de l’abbaye est racontée par de nombreux écrans plats disséminés un peu partout mais silencieux : il n’y a aucun son, le texte n’est pas lu, il est écrit. Les explications sont facilement accessibles et pédagogiques. Les films sont courts et animés : on ne s’ennuie pas du tout. Le côté paisible du lieu est ainsi parfaitement préservé.

 
 
Le lieu s’inscrit aussi dans une démarche de développement durable, il y a notamment des ruches dans l’enceinte de l’abbaye (le miel est disponible à la vente). L’histoire et les évolutions architecturales du lieu y sont racontées mais j’ai aussi découvert que l’abbaye est devenue une prison sous Napoléon 1er et l’est restée jusqu’en 1963!
 
Dans les caves, j’ai également apprécié l’exposition temporaire réalisée par Julien Salaud : « la crypte des effraies ». Un jeu de lumières violettes et bleutées révèle des chouettes et d’autres créatures réalisées par une multitude de fils. On avance prudemment dans les caves uniquement éclairées par les lumières installées pour l’expo.

 
 
Une autre partie de l’abbaye est dédiée aux maquettes : on peut soi-même construire l’abbaye ou la remodeler à l’aide de briques Lego blanches.

 
 
 
J’ai adoré la maquette réalisée par la compagnie La Machine (bien connue à Nantes !!!) : grâce à ses manivelles on peut faire bouger un dirigeable, faire sortir les gisants de leur chapelle, etc. On donne vie au lieu!
 
 

 

Une partie de l’abbaye, le prieuré St Lazare, a été transformée en hôtel (qui a l’air génial, très chic et éco-responsable!) et il y a également un bar numérique aux tables tactiles : l’IBar.



Sachez que le lieu accueille des concerts et des projections mais peut également être loué pour des réunions, séminaires, mariages…
 
En partant, j’ai eu l’impression d’avoir passé un après-midi au calme. Moi qui suis très bavarde, j’ai trouvé reposant de peu parler ou de ne le faire qu’à voix basse ; ce n’est absolument pas exigé, mais le chuchotement m’est venu tout naturellement.
 
Vous l’aurez compris, j’ai été enchantée par le lieu et la façon dont la visite a été conçue. Si vous passez dans la région, je vous recommande vraiment de vous y arrêter.
 

 

emeline
2 Commentaires
  • Eowine #FNWL

    Un lieu que j’ai visité il y a presque 2 ans (déjà). J’avais partagé un article mon blog également. Ce monument est est magique, vraiment, et merci pour ton article qui me rapelle ce bon souvenir.

    3 février 2017 à 10 h 20 min Répondre

Laisser un commentaire