EN HAUT
7 Sep

Celle qui a trouvé sa robe de mariée

 
 
Le choix de sa robe de mariée est crucial pour chaque bride to be car c’est à la fois la robe d’une journée mais aussi, quelque part, celle d’une vie (en termes de prix notamment…).
 
 
Savoir ce qu’on veut, ou pas

Il y a une chose dont j’étais certaine : je ne voulais pas de robe bustier. Devant l’insistance des vendeuses, pour ne rien regretter et profiter au max de mes essayages, j’en ai tout de même passé une ou deux. Mais je suis restée sur ma position de départ : pas de bustier!

Il y une chose que je ne savais pas : la matière à choisir pour ma robe. Je ne voulais pas de tulle mais à part ça, je ne savais pas du tout ce qui me plairait. La première boutique où j’ai fait des essayages, accompagnée de ma mère, s’est révélée assez catastrophique : les robes que j’avais repérées sur le site internet n’étaient pas en magasin, la conseillère n’a pas du tout ciblé ce que je voulais. La situation prêtait plutôt à rire en fait.
 
Et puis j’ai repéré une jolie robe assez droite dont la matière me semblait superbe. J’ai demandé à l’essayer : on m’a répondu que ça n’était pas une robe de mariée mais une robe de cocktail. J’enfile une meringue de plus puis insiste : je veux essayer la robe droite toute simple. Alors certes elle est vraiment très simple mais ma première impression concernant la matière se confirme, j’adore ! La conseillère me révèle qu’il s’agit d’une mousseline. 
 

Savoir faire le deuil d’une envie lorsqu’on tombe sur le modèle qui nous convient parfaitement. 

Je quitte ce premier magasin avec une idée en tête : trouver une robe en mousseline. 
 
J’en ai essayé dans plusieurs boutiques. A chaque fois je trouvais le bas de la robe canon mais il manquait toujours un petit quelque chose au niveau du corsage. Soit il ne mettait pas le haut de mon corps en valeur, soit il était trop simple, rendant la robe idéale pour une cérémonie à la mairie quand on en a une seconde pour la cérémonie religieuse. Moi il me fallait une seule et unique robe, LA robe !
 
Finalement, j’ai craqué pour une robe près du corps avec un haut travaillé notamment au niveau des manches… mais toute en dentelle de Calais. Alors, à la base je n’étais pas du tout réfractaire à la dentelle, j’aime beaucoup ça, mais j’avais eu un tel coup de cœur pour la mousseline que je n’avais pas envisagé d’autre matière. 
 
Au final je ne regrette absolument pas mon choix, j’adore ma robe de mariée et le jour du mariage beaucoup de personnes m’ont dit que cette robe me « ressemblait ». Un magnifique compliment pour moi qui ne voulais surtout pas me sentir « déguisée ».
 
 
Les « Mireille » existent !

Dans le jargon du mariage, une « Mireille », c’est une vendeuse de robes de mariée revêche (désolée pour toutes les gentilles personnes qui s’appellent Mireille). 

Ne pas se fier aux apparences… Il y a celle qu’on soupçonne d’être une Mireille, à son look par exemple, et qui finalement n’en est pas une ! 

Mais il y a des boutiques remplies de Mireille… La responsable de magasin, avenante au premier abord peut se transformer en Mireille, les vendeuses qui ne s’occupent pas de toi mais se mêlent quand même de ta recherche sont des Mireille, celle que ta gentille (coup de bol) conseillère mais un peu inexpérimentée (manque de bol) consulte pour se rassurer, est une Mireille. 

 
Croyez-en mon expérience, on peut quand même s’en sortir au milieu des Mireille car bien souvent, ces vendeuses désagréables connaissent bien leur métier et sont très pro. Votre robe sera nickel, il vous aura juste manqué un peu de chaleur humaine. 
 
J’ai accompagné mon mari lors de son choix de costume ; et bien, il y a aussi des Mireille pour conseiller les hommes !!! 

 
 
Mes conseils pour vivre au mieux cette (super) expérience :

– ne vous y prenez pas trop tard pour avoir le temps de faire votre choix
 
Commencez vos essayages tôt. Ainsi vous aurez le temps de découvrir ce que vous voulez, de retourner dans la ou les boutiques où vous aurez eu un coup de cœur, de faire plusieurs boutiques pour confirmer votre choix. 
 
Personnellement, j’ai commencé mes essayages dès la sortie des nouvelles collections : fin octobre 2016. C’était le tout début de la saison et j’avais anticipé pour avoir des rendez-vous très rapprochés et ainsi garder en tête les robes essayées et les ressentis d’une boutique à l’autre. J’ai confirmé mon choix fin novembre. Une robe met environ trois mois à être fabriquée, j’ai fait ma « pose d’épingles » fin mars pour que la robe soit parfaitement ajustée. Finalement je l’ai récupérée fin juin, ce qui est très tôt par rapport au mariage qui a eu lieu début août. En général les boutiques recommandent de récupérer sa robe le plus tard possible pour être sûre de ne pas trop « bouger » niveau poids. 

– faites plusieurs boutiques (évidemment) mais en les sélectionnant soigneusement

Pour éviter d’en faire trop, je m’étais rendue sur les sites des boutiques pour voir les marques qu’elles proposent. J’ai ensuite fait des recherches par marques pour voir si le style et le budget me correspondaient. J’ai également fait l’inverse : j’ai repéré des modèles qui me plaisaient et appelé les boutiques qui distribuent la marque pour savoir si elle avaient la robe en question. 

 

–  choisir vous-même (mais pas totalement seule)

 
Si vous ne voulez pas faire vos essayages seule, allez-y avec la ou les bonnes personnes. Ne vous sentez pas obligée d’y inviter une personne qui ne vous connaît pas parfaitement bien, qui n’aura pas l’honnêteté de vous dire que vous n’êtes pas sublimée dans une robe ou qui se projettera trop à travers vos essayages…
 
Si vous y allez seule, montrez une photo à des gens de confiance ou faites-vous accompagner lors d’un second essayage pour confirmer votre choix.

N’oubliez pas que c’est votre robe : elle vous est peut-être offerte par un membre de votre entourage mais c’est vous qui la porterez. Dans ce cas, mis à part le budget, vous seule maîtrisez le choix de votre robe !

 
– attention aux accessoires !

Personnellement je ne suis pas fan des accessoires que l’on peut trouver dans les boutiques de robes de mariée (bijoux, headbands, chaussures…) tant du point de vue du style que du prix. N’oubliez pas qu’internet est une mine d’or !!! Allez faire un tour sur la boutique Instant Précieux par exemple.

 
 
– détendez-vous !
 
J’étais stressée avant de faire les boutiques de robes de mariée : « et si rien ne m’allait? » « et si je ne trouvais pas LA robe? » « et si, et si…
 
Laissez-vous porter par ce chouette moment, vous allez vous éclater et en garderez un bon souvenir ! Il n’y a aucune raison pour que nous ne trouviez pas votre bonheur !!!
 
 

 

Les boutiques où je suis allée dans la région : 

 
– Mademoiselle Fée à Angers

Une boutique « moderne » comme on les aime. Des conseillères adorables, de jolis salons privatisés et les marques à la mode avec néanmoins une belle gamme de prix.

 
– Espace Mariée à Nantes

Une dame seule dans sa boutique, qui ne prend qu’un rendez-vous à la fois : on est tranquille, au calme et c’est très agréable. La boutique peut paraître un peu vieillotte de prime abord mais ne vous y trompez pas : la gérante connaît très bien son métier et les tendances actuelles. Elle cible parfaitement le style que l’on recherche et notre morphologie. On ne passe pas des heures à essayer des choses qui ne nous vont pas ! 

 
 
– Les Mariées d’Emilie – Emilie Côté Cœur à Nantes  : demandez Pauline, couturière de métier.
 
Je dois être honnête et vous avouer que ce n’est pas la boutique où je me suis sentie le plus à l’aise. Je sais que certaines futures mariées ont même claqué la porte de la boutique. Il y a deux grandes cabines côte à côte donc on fait ses essayages en même temps que la voisine. On est donc vue dans des robes qui ne nous mettent pas forcément en valeur par la voisine de cabine (qui est forcément plus canon que nous!) mais aussi par sa maman, sa témoin, etc. Les cabines sont fermées par des rideaux, ce n’est pas ce qu’il y a de plus « sûr » : si on aperçoit la voisine en petite tenue, elle peut nous voir aussi, non ?
 
Je vous parle pourtant de cette boutique car c’est là où j’ai trouvé ma robe. En réalité j’ai eu un coup de cœur dans plusieurs boutiques. J’ai laissé passé un tout petit peu de temps et je me suis rendue compte que je repensais beaucoup à celle de cette boutique nantaise. J’y suis retournée accompagnée, et mon coup de cœur s’est transformé en coup de foudre : je n’avais plus de doute, c’était celle-là ! 
 
Il faut reconnaître que cette boutique propose un large choix de modèles et de belles marques. La qualité et les finitions sont top, sans atteindre les coûts du sur-mesure. Voilà pourquoi je vous en parle, mais ne vous attendez pas à être chouchoutée dans un salon cosy…
 
 
Pour les messieurs :

Les Mariés de NR au Pin en Mauges (Maine-et-Loire) : demandez absolument Sylvie : dynamique, pro et au fait des tendances.

 
Cette boutique vend aussi des robes de mariée et des tenues de cocktail et le choix est immense. 
 
 
 
 
Vous aviez déjà eu un petit aperçu sur mon compte Instagram ici et , pour clore cet article voici plus en détails ma robe :
 
crédit photo Madame B Photographie 
  
 
Bonne fin de semaine !
 
emeline
3 Commentaires
  • Christelle

    Super article ! Quelle aventure de trouver sa robe de mariée, ce n’est pas simple.
    Perso j’avais une petite idée de ce que je voulais mais j’ai cru que je ne trouverais jamais : une robe avec de la dentelle mais avec une coupe trapèze car je voulais un peu de volume (une robe un peu princesse mais sans faire meringue). Et c’est là que c’est devenu compliqué car sur les dernières collections, les robes princesses ont rarement de la dentelle et les robes en dentelle sont trop près du corps (et surtout hors budget). Pourtant Kate, sa robe, elle avait de la dentelle et du volume… Et puis je ne voulais pas non plus de robe en tulle.
    J’ai fait des premiers essayages dans une boutique et 2/3 robes m’ont plu. La vendeuse m’a conseillé de revenir en octobre car en plus de ces modèles elle aurait ceux de la nouvelle collection. Je suis donc repartie confiante.
    Deuxième boutique et là c’est le drame : quand j’annonce mon budget, la vendeuse revient avec deux robes, dont un modèle d’exposition 4 tailles au-dessus de la mienne mais qui une fois ajusté m’ira parfaitement selon la vendeuse… Mouais, je ne suis pas convaincue, en plus les deux robes sont hideuses : dans l’une j’ai l’impression d’être squelettique et dans l’autre un gros chou.
    Troisième boutique et à nouveau le drame : toutes les robes sont en dentelle mais toutes sont 2 à 3 fois au-dessus de mon budget. Bref, je repars démoralisée…
    Quatrième boutique. J’explique à la vendeuse ce que j’aimerais et ce que je n’aimerais pas et là, contrairement aux autres boutiques, elle ne me montre pas leurs différents modèles mais m’amène des robes qu’elle pense m’iront très bien. Et je dois dire qu’elle avait l’œil car la première robe qu’elle m’a faite essayer a tout de suite été mon coup de cœur, et pourtant elle était en tulle… Mais quel haut magnifique en dentelle avec une rangée de 33 boutons dans le dos qui était juste splendide. Et le tulle en fait était très léger et rendais la robe aérienne. Bref, je ne voulais pas la quitter ! J’ai essayé d’autres robes, toutes assez jolies mais je ne voulais que la première. Mais à ce moment là je ne connaissais pas encore le prix et quand on me l’a annoncé, mon sourire s’est encore agrandi.
    Je n’ai pas acheté la robe ce jour là, je voulais y retourner avec ma maman et aussi voir les nouveaux modèles de la première boutique.
    Donc retour en octobre dans la première boutique et là, tous les modèles qui me plaisaient bien n’étaient plus fabriqués et les nouveaux ne m’ont pas convaincus.
    Je suis donc revenue à mon premier coup de cœur et je n’ai pas été déçue, je trouvais ma robe magnifique 🙂

    24 septembre 2017 à 13 h 18 min Répondre
  • Eilimes

    Merci pour cet article !
    On ne se connait pas beaucoup mais je trouve aussi que ta robe te ressemble 🙂
    Je me lance moi aussi. Je dois caler une date avec ma maman.
    Pour les raisons dont je te parlais la dernière fois, je n’irai ni chez Les Mariées d’Emilie ni chez NR, ce qui réduit le choix. J’ai repéré une robe chez Leteullier Tesson (reste à voir si elle est encore disponible et surtout le budget) et aussi une autre boutique l’adresse coeur.
    Je me tatais à Aller jusqu’à Angers chez Mlle fée si je ne trouve pas mon bonheur.
    Belle journée !

    12 septembre 2017 à 8 h 05 min Répondre

Laisser un commentaire