EN HAUT
15 Jan

Celle qui a re-découvert Arte

arte

Je l’ai peut-être déjà mentionné sur le blog, j’adoooore la TV ; ça peut paraître un peu contradictoire pour une fille qui a fait des études mais ça ne l’est absolument pas. Faire une fac de droit n’implique pas forcément un abonnement à l’opéra ou à un cinéma d’art et d’essai avec un renoncement total à l’opium du peuple, la télévision. Je ne pense pas, contrairement à ce que l’on entend régulièrement, que la télé est abrutissante. Seuls certains programmes sont abrutissants. Mais après tout, moi aussi j’ai regardé Loft Story, Hélène et les Garçons… je me souviens même que mes parents avaient peur que j’imagine que la vie de jeune adulte revient à passer sont temps à la cafet’ avec les coupaings. Les parents d’aujourd’hui ont sûrement peur que leurs enfants rêvent d’aller aux States pour essayer de devenir des stars glander surtout s’ils sont Ch’tis ou marseillais…

De septembre à décembre 2013, j’ai vécu dans un petit appartement, « en transit » et je n’avais pas de télévision. Ma seule solution pour regarder la télé était de passer par Internet et j’ai donc vécu au rythme du « Replay ». Même si les Replays de TPMP me divertissaient bien après le travail, je ne sais par quel hasard je suis tombée amoureuse du site Arte+7. C’est le site officiel d’Arte pour revoir les émissions gratuitement mais seulement pendant une semaine, d’où le « +7 ». 

Avant, Arte c’était pour moi la chaîne que je regardais trois fois par an – quand je tombais par hasard sur une émission que je jugeais digne d’intérêt – et qui diffusait des reportages de la Thema à tour de bras. Aujourd’hui je trouve que cette chaîne a changé et en BIEN. On y trouve tout un tas de programmes intéressants voire divertissants et toujours de qualité. Arte a de multiples atouts pour me plaire :

–         Les films

Arte est une chaîne de cinéma trop négligée: vous avez sûrement entendu parler de ce film qui avait rencontré un franc succès lorsqu’il a été diffusé un soir sur TF1, alors qu’il était passé quelques semaines plus tôt sur Arte sans susciter le même engouement. Je soupçonne les gens de zapper inconsciemment la page Arte lorsqu’ils lisent leur programme télé ; c’est à mon avis une grossière erreur ! Il n’y a pas que des films en noir et blanc et c’est sur cette chaîne que j’ai vu mes premiers courts-métrages.

 

–          Les séries :

Moi, la fan de séries, je n’ai pas été déçue par Arte sur ce point! Voici quelques séries auxquelles j’ai adoré être accro:

Borgen

http://www.tvqc.com/wp-content/uploads/2013/02/borgen.jpg

Une série très réaliste centrée sur une femme politique au Danemark. On y voit les rapports entre la politique et les médias ainsi que l’impact de ces professions hors du commun sur la vie privée. Quel plaisir, au fil des saisons de voir la progression du personnage de Birgitte.

 

 

La gifle

http://images.telerama.fr/medias/2013/07/media_100599/la-gifle-serie-australienne-a-decouvrir-sur-arte-a-partir-du-5-septembre,M116883.png

Une mini série australienne pas comme les autres: au cours d’une fête entre amis, un homme gifle l’enfant d’un autre couple et le groupe éclate. Chacun des six épisodes est centré sur un des personnages présents lors de cette fête et révèle leurs petits ou gros secrets.

 

Top of the lake

http://www.tessmag.com/wp-content/uploads/2013/11/top_of_the_lake.jpg

Sur une île au large de la Nouvelle-Zélande, une collégienne qui évolue dans un milieu très masculin tombe enceinte. Elle reste muette quand la police l’interroge sur l’identité du géniteur puis finit par disparaître. Le personnage incarné par la talentueuse Elizabeth Moss (Peggy dans Madmen) se trouve sur l’île pour des raisons personnelles et va prolonger son séjour pour enquêter sur cette affaire qui fait remonter quelques douloureux souvenirs à la surface. A voir absolument !!!

 

–          La musique

Le 4e art est souvent à l’honneur sur Arte : la chaîne diffuse des opéras et des concerts en tout genre (jazz, rock, musique classique…) sans oublier les musiques du monde. Pour les amateurs de danse, des spectacles sont également retransmis; j’ai adoré le Lac des Cygnes diffusé pendant les vacances de Noël !

–          Les programmes courts:

Silex and the city

http://a400.idata.over-blog.com/0/20/49/74/series2012/TNT/silex-city-s2-arte.jpg

Le dessinateur Jul délivre une vision satyrique de notre société transposée aux temps préhistoriques avec des anachronismes délicieux. L’épisode sur l’affaire DSK est culte ! Les BD sont géniales également.

 

La minute vieille

http://images.telerama.fr/medias/2013/07/media_100328/la-minute-vieille-l-emission-qui-deride-arte,M116746.jpg

Ces mamies à l’humour graveleux sont aussi irrésistibles que les histoires drôles qu’elles racontent ! Ces précieuses minutes sont généralement diffusées pendant l’été mais vous pourrez en voir quelques unes ici et bien entendu sur YouTube.

 

          Les émissions:

Karambolage

https://static.fnac-static.com/multimedia/FR/Images_Produits/FR/fnac.com/Visual_Principal_340/8/5/8/9782020678858.jpg

C’est mon énormissime coup de cœur sur cette chaîne, je raffole de ce programme. En résumé : il s’agit d’un condensé de culture délivré de façon ludique et ultra accessible qui prend comme point de départ les différences sociétales entre la France et l’Allemagne mais qui va au final bien au-delà. Regardez une fois, vous ne pourrez qu’aimer.

 

X:enius

https://www.arte.tv/papi/tvguide/images/Xenius_Logo/W940H530/Xenius_Logo.jpg

Une émission présentée en tandems : plusieurs couples d’animateurs généralement allemands (mais très bien doublés en français !) se succèdent. Ils abordent avec curiosité et simplicité des thèmes très variés en à peine 30 minutes avec une dominante scientifique et une résonance sociétale.

 

28 minutes

http://images.huffingtonpost.com/2012-11-30-28minutes.jpg

Une émission quotidienne présentée par Elizabeth Quin avec un invité et une discussion pour parler d’un sujet brûlant de l’actualité. Je ne regarde pas tous les jours, mais au gré des sujets abordés.

 

J’oublie sans doute d’autres programmes formidables, vous pouvez aller vous rendre compte par vous-même de la diversité des émissions proposées en fouinant sur le site ou directement en zappant sur cette chaîne si ce n’est pas déjà fait!

Je ne vais pas vous mentir, il y a évidemment des programmes qui ne m’intéressent pas sur cette chaîne. Par exemple, je reste imperméable aux émissions géographiques – qui restent nombreuses –  et je ne me suis pas encore essayée à la Philosophie du dimanche.  C’est évidemment très personnel et n’a bien sûr aucun rapport avec la qualité des émissions qui font quand même la réputation d’Arte.

A mon sens, Arte est restée une grande chaîne d’information, un formidable vecteur de connaissances de plus en plus vulgarisées mais elle procure également de bons moments de divertissement. A vos télécommandes!

 

emeline
Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire